Quand des patineurs allaient voir du pays en Rhône-Alpes sur le circuit de la Roll’Athlon, à Troyes, ou encore en Allemagne au bord du Rhin, d’autres restaient en Ile de France pour les championnats régionnaux piste : pas de sésame pour les France Piste sans participation à cette journée.

Evénement inédit pour le PUC, ce sont donc 8 personnes qui étaient présentes sur la piste de Longjumeau à partir de 8h45 pour donner le meilleur d’eux-mêmes dans ces épreuves relevées : Alexandre, Antoine, Arthur, Eric, Gilles, Goyan, Matthieu, et Pierre pour les Ile de France Piste.

Le programme, dense pour la journée, est encore hâté en raison du ciel menaçant.

Les chronos individuels, sur 300m, voient arriver Fanie, en supportrice de (croissants et de pains au) choc et photographe attitrée. Pierre arrive à tirer son épingle du jeu dans cette épreuve de contre la montre, affichant, 1 semaine après son podium en Belgique, une très belle 3ème place. Sa prédilection pour les distances courtes et son profil de sprinter ne sont plus à prouver ; pour Eric & Matthieu, il reste un mois d’ici les France Piste au même endroit pour travailler les départs !

Les séries s’enchaînent à une vitesse folle, gagnant elles aussi leur contre la montre face aux averses.
Après les catégories jeunes, vu le nombre de participants en senior hommes, nos patineurs qui doivent représenter presque la moitié des participants s’élancent directement en demi-finale. Il s’agit de séries de 500m, à 5-6 patineurs, dont seuls les 2 meilleurs temps de chaque série sont qualifiés pour la finale.

  • 1e série avec Eric et Gilles : le départ laisse quelque peu à désirer, Eric se retrouve 2ème avec 10mètres de retard sur le 1er (Yann Dujarrier, Cofi) . Lucide, il parvient à contrôler la course en bloquant l’extérieur, ce qui lui assure la 2ème place qualificative pour la finale.
  • 2ème série : seuls 2 patineurs étant qualifiés, d’Arthur, Goyan et Pierre, tous n’arriveront pas à passer. Pierre arrive à se mettre dans la roue de Eric Bertolino : c’est donc tous deux qui continueront l’aventure
  • 3ème série et dernière série : dans la dernière ligne droite, Antoine ferme la porte à Pascal Allexandre (qui terminera 1er national homme au fond), ce qui permet à Matthieu de prendre la 2ème place, Alexandre étant l’autre demi-finaliste malheureux de la série.


Lors de la finale, les vainqueurs de chaque série grimperont sur le podium, laissant nos violettes 4,5 et 6.

Après toute cette matinée consacrée à la vitesse, un déjeuner bien mérité. Rapidement les courses reprennent par les petites séries, ce qui laisse le temps à nos patineurs de s’échauffer allongés sur la pelouse avec une grande application.

Le 15 000m à élimination s’approche, avec le protocole suivant : cloche à 50 tours (soit 10 000m) puis élimination tous les 3 tours.

 

En réalité, dans cette course menée par les juniors à un train de folie s’opère un écrémage avec des patineurs qui lâchent au fur et à mesure des tours.

Once de malchance, Antoine lance une attaque, ne voyant pas Eric qui s’efforce de revenir avec Matthieu, Alexandre, Pierre et Ludovic (Longjumeau) dans sa roue. La sélection naturelle opérant, ne se retrouvent bientôt plus que 4 patineurs sur la piste. Dans cette épreuve gagnée par Pierre-Yves Péridy (Longjumeau), Tonyo se classera deuxième national homme. Eric, Matthieu, Pierre et Alexandre finiront respectivement 5,6,7 et 8.

Au final, tous nos patineurs sont qualifiés pour le fond ; Pierre, Eric et Matthieu, nos finalistes du matin, sont également qualifiés pour la vitesse.

Une journée sans pluie et sans temps mort, avec des courses impressionnantes et intéressantes, une ambiance amicale, dans un très beau cadre. Avec l’organisation bien huilée du club de Longjumeau, cela laisse présager un très beau spectacle pour les France Piste les 6-7-8 juillet… Réservez tous cette date pour venir supporter nos violettes !!