Cet été à Paris, le roller de vitesse a toute sa place chaque dimanche matin.

En plein cœur de la capitale, place du Palais-Royal, une poignée de patineurs travaillent leur technique pour prendre plus de plaisir par la suite en rollers.

Grâce à quelques images, nous allons pouvoir analyser quelques gestes à corriger et à travailler.

Image n°1 : POSITION DE BASE

Sur cette image vu de dos, 2 patineurs, Charly en rouge et Claude en jaune. Les patineurs sont dans une ligne droite plate en approche d'un virage à gauche.

(L'essentiel des photos permettant une correction, sont proposés de face. L'intéret de prendre des images vu de dos et que les défauts nous sautent aux yeux plus facilement.)



L'exercice demandé est de s'asseoir le plus possible, proche de la position de sprint. 

L'essentiel de la correction se passe en dessous des genoux (pour Charly)

Le travail des carres est très important puisque cela permettra d'effectuer la poussée.

Observez la différence entre les 2 images, elle saute aux yeux. 

Notez également la comparaison du "geste" entre Charly et Claude juste derrière qui quand à lui, place un carre neutre sur son patin gauche (patin porteur).





 

retouche_palais





Image n°2 : CROISES 

L'exercice est de croiser avec ses deux jambes.
Poussé du talon avec la jambe intérieure est très difficile. 
C'est un bon exercice pour parfaire ses croisés, non pas la trajectoire, mais le geste technique. 
 


Toutes les roues doivent être au sol et la jambe intérieure doit être tendue au maximum pour profiter de l'amplitude de foulée.

Sur cette image, Alexandre à déjà effectuer sa première phase de croisé avec sa jambe extérieure. 
Ici, il en est à la 2ème phase. 

Grâce à son croisé, il continue de glisser sur son patin porteur tout en produisant une dynamique l'ammenant à conserver sa vitesse et à lutter contre la force centrifuge.

A noter les alignements. Ils permettent un transfert de poids optimum pour "rentrer" dans le virage ou s'y laisser glisser.

alex_corect2