Chrystelle et BrigittePour cette première édition, la Roll’Athlon a attiré plus de 200 patineurs, dont une dizaine de violettes sur les routes alpines en ce premier week-end de juin.

Cette petite sœur annoncée de la One-Eleven présente un beau parcours de 103 km, à cheval sur les 3 départements de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie, avec 450 mètres de dénivelé positif.

Deux modes d’inscription pour cette course, avec ou sans puce, suivant les objectifs de chacun : plaisir… ou plaisir et résultats ! Nos fiers représentants : Alexandra, Brigitte, Chrystelle, Katia, Marine, Claude, Christophe, Gilles, Simon, Vincent.

Après le grand vent de la nuit, le temps menaçant ne décourage pas nos PUCistes. Lever matinal pour un départ vers 7h30. La course commence sur les chapeaux de roues pour entamer la première côte casse-pattes du parcours. L’allure est soutenue, avec une moyenne supérieure à 30 km/h pour les premiers pelotons.

A mi-parcours, les patineurs rencontrent d’autres participants : des patineurs partis en duo pour venir à bout de cette course, et des rollers skis, partis 10 minutes après, qui mettent un peu la pagaille sur la chaussée lorsqu’ils passent. Ils ont peut-être moins de roues, mais leurs pointes de vitesses en descente sont impressionnantes !

Tout au long de la course, une solidarité réconfortante entre nos PUCistes : parcourir de telles distances, c’est aussi apprendre à rouler ensemble, s’encourager et s’entraider lorsque l’un sort de la route ou l’autre traverse une période plus dure.

La tête de la course aura été plus rapide que la pluie : victoire de Mathieu Boher chez les hommes en 3h09. Félicitations à Marine (3h41) qui monte sur le podium, avec, excusez du peu, Laetitia Le Bihan (3h11) et Jessica Gaudesaboos (3h14).

Le ciel, resté sage jusque là, déborde, rendant les routes pentues bien glissantes. En laissant des centimètres de gomme sur l’asphalte de la dernière descente, Gilles et Simon terminent leur course. Avec beaucoup de lucidité, et un peu de frustration aussi, les violettes qui restaient sur le parcours décident d’arrêter leur course, en dépit du peu de kilomètres restants.

Les résultats :

  • Christophe : 3h40 : 41e au scratch et 17e sénior H
  • Marine en 3h41 : 42e au scratch et 3e sénior F
  • Katia en 3h42 : officieusement 4e sénior F car pas inscrite en chrono
  • Gilles et Simon en 3h59
  • Claude, Chrystelle, Brigitte, Alexandra et Vincent ont eu le courage de s’arrêter avant la fin de la couse pour ne pas risquer de se faire mal (finir la course ne signifiant pas garder un épiderme intact pour autant)

 

Tous nos remerciements aux organisateurs qui nous permettent de revivre des courses de 100 km en Europe… et vivement l’année prochaine !

Plus de photos sur l’album facebook de Solen