Samedi dernier, nous sommes 4 pucistes à nous être lancés à la course indoor de Lardy !

Cette compète organisée par le club de Breuillet (91), ROBB, avait lieu dans un grand gymnase récent (situé à 5 min de l’arrêt de la ligne du RER C), avec des tribunes adaptées aux spectateurs.

 

Dès qu’on rentre dedans, on est saisi par une ambiance de folie : les spectateurs encouragent avec une fougue diablesse les patineurs de leur club ! Et dès que l’on roule dedans, on se dit « cool, ça accroche bien ! ». C’est un sol plastique et il accroche aussi bien, voire mieux qu’à Cerdan. Alors imaginez : nous qui roulons les jeudis à Rodin où ça glisse énormément, là ce fut un régal ! Et pas besoin de changer les roues ; des roues pas trop usées faisaient parfaitement l’affaire (G13, Super Juice par exemple).

Nous avons fait 3 courses, deux courses de 20 tours et une course de 30 tours. Les 15 filles cadettes, juniors, seniors et vétérantes (dont Lili et Caro) ont roulé toute ensemble. Chez les garçons, les cadets, juniors et seniors (dont Antoine) ont roulé ensemble en 2 séries, les vétérans ayant leur course à eux (dont Goyan).

Il fallait prendre un très bon départ pour bien se placer, ou à l’inverse partir à son rythme puis remonter (ils n’ont pas sorti les doublés, sauf chez les courses des jeunes), chacun d’entre nous a choisi sa tactique.

Dans tous les cas les rythmes étaient soutenus. A titre comparatif les cadettes, juniors et seniors filles ont roulé aussi vite que les garçons les plus rapides à l’entraînement à Rodin. Et les garçons plus vite qu’à l’entraînement. Chez les jeunes, de poussins à minimes le rythme a aussi été soutenu, les courses étant qualifiantes pour les cht de France indoor. Pour vous donner un repère de niveau sur les départs, 3 des 4 pucistes présents ont réussi à démarrer en 2e ou 3e position (avec la même position en bout de 1ère ligne droite), c’est très encourageant, le Puc est « dans le coup »… en ayant très peu bossé les départs cette rentrée pour le groupe compet. Après l’exercice consistait à conserver cette 2e ou 3e place ou bien à repasser devant et là, c’est plus dur ! Sauf pour Goyan qui a survolé ses courses.

Difficile de garder sa place dans le peloton car les autres patineurs sont à l’affût de la moindre faute de trajectoire ou au moindre « trou » pour doubler, Caro en a fait les frais sur les premières courses (le temps pour mamie de se remettre dans le coup)! Ensuite il fallait tenir physiquement ; comme le sol accroche, et colle un peu, ça casse et fatigue les jambes assez vite. A 5 tours de l’arrivée les patineurs étaient généralement cuits physiquement, donc ça se finissait au mental. Celui qui avait la volonté de se faire mal, d’aller au bout, jusqu’au dernier centimètre, à l’image de Lili, pouvait espérer doubler sur la fin en se faufilant à l’intérieur des virages. Ou bien en costaud comme Antoine par l’extérieur !

Voilà, nous avons la satisfaction d’avoir tout donné et d’avoir fait de belles courses, on s’est bien fait plaisir. Nos résultats sont bons, malgré le peu d’indoor dans les jambes. L’adrénaline des courses est exaltante et rebooste pour plusieurs semaines, on se dit « bon maintenant je vais m’entraîner plus sérieux !».

Pour conclure nous espérons l’année prochaine venir encore plus nombreux à cet évènement, chacun de nos patineurs y a sa place !

Résultats des courses du samedi :

Lidia R. 1e V2F

Caroline J. 1e V1F et 6e, 6e et 4e avec les jeunes

Goyan R. 1er V1M

Antoine L. 2e dans sa série et 6e en finale