Championnat de France MARATHON – la Faute sur Mer – 2016

 

Dernière épreuve fédérale de cette saison 2015-2016, le marathon a clôt une saison riche en efforts et en émotions. Caroline JEAN remporte le titre chez les v1 et Lidia RAINOLDI monte sur la troisième marche du podium.

 

Proposée en quasi front de mer, cette cuvée 2016 était propice aux gros diamètres et a des arrivées massives, les échappées furent rares et souvent reprises. Seules les catégories élites réussirent à faire le trou et sortir avec la victoire à la clef.  Le circuit, un grand rectangle, proposait deux longues lignes droites très roulantes, deux autres plus petites et quatre virages. Pour des raisons d’organisations, les courses furent jouées tout au long du dimanche du matin à l’après midi.

Ce sont les vétérans qui s’élancèrent, tôt à 08h15 pour ouvrir les épreuves. Le sol était sec mais les températures bien fraîches. Les v1 et v2 hommes étaient séparés de 30 secondes au départ. Les v1 n’ayant pas trop roulé au départ, la jonction fut rapidement faite avec les V2, puis les attaques se sont produites pour écrémés le peloton. L’arrivée se fait par deux fois sur à une erreur du compte tour, certains furent bien lésés. Tant que la cloche ne sonne pas, il ne sert à rien de partir …

Vainqueur V1 Nicolas LAVAL 01h14 – Goyan 17ème 01h19

Vainqueur V2 Thierry PROTT 01h15 – Christian COURTOIS 12ème 01h28

 

A 10h, ce sont les femmes qui s’élancèrent, cinq courses en une : Cadettes – Juniors – Séniors – v1 -v2. Le soleil et la chaleur permirent aux concurrentes de s’élancer plus sereinement. Ici pas de place aux doutes, les attaques furent nombreuses et les laisser pour compte à la peine. Il fallait être bien échauffée pour prétendre à rester au contact des premières.

Caroline grâce à son expérience et sa ténacité, construisit sa victoire en accrochant la tête de course pendant une bonne demi heure – le trou étant fait, il fallait juste « gérer » son avance. Rapidement rejointe par son amie Angélique POINTARD, les deux patineuses franciliennes réussirent à conforter leur avance grâce au retour dans leur roues de Maëllan LE ROUX et de Chloé GEOFFROY (Sénior et Cadette, respectivement 3ème et 1ère de leur catégorie !) Enième titre pour notre Caroline qui prouve que le haut niveau n’est pas réservé qu’aux jeunes.
Lidia quant à elle, malgré un bon départ, doit se contenter de la troisième place, une erreur de trajectoire la décrocha de son groupe et ainsi en était fait de ses prétentions au titre. Malgré cela, elle s’est retrouvée à chasser la tête avec une patineuse, puis un groupe qui ne collaborait pas, les jeux étaient fait car devant, l’avance grandissait rapidement, elle attendit donc la fin de course pour gagner cette troisième place, qui la conforte sur la CFMR en vice-championne de France.

 

Vainqueur Sénior Femmes Juliette POUYDEBAT 01h13

Vainqueur V1 Caroline JEAN 01h19-

Vainqueur V2 Claudie DUVAL 01h32  – Lidia RAINOLDI 3ème 01h37

 

Place au semi-marathon. Cette épreuve permet une approche plus simple pour celles et ceux qui ne souhaitent pas trop souffrir, néanmoins, les participants sont de sacrés patineurs et ne veulent qu’une chose : la gagne. Anne Sophie, pour sa première participation, avait à cœur de rouler bien mieux qu’à Lyon où elle découvrait l’épreuve (souvent seule ce fut compliquée pour elle), avec plus de groupes à son niveau, elle put non sans peine, accroché un peloton de son niveau qui lui permis de tenir toute la course à un rythme plus que raisonnable. Elle finit en 39’ au sein d’un groupe fournit. Elle se place ainsi 1ère senior femme et se paye même le luxe d’une petite balade en front de mer. Bravo à elle.

 

Vainqueur du semi-marathon Nicolas FOURNIER en 35’ – Anne Sophie ASSELIN 39’

 

14h30. Après les premiers podiums, place à LA COURSE de la journée, le spectacle à venir promet d’être passionnant ! Chez les hommes, Cadet – Junior – Sénior, tous les paris sont ouverts. Le circuit est très roulant et le temps au beau fixe. Malgré les palmarès des uns et des autres, tout est possible. Déjà sur les courses du matin, nous avions noté que le virage numéro 4 était dangereux, il y eut malheureusement de lourdes chutes, espérons que ces patineurs se remettent rapidement.

 Cette course est magique, les cadets roulent avec les séniors et tout vas tellement vite, pas le temps ni de manger ni de boire que les motos ouvreuses arrivent rapidement. Il faut avoir le cœur bien accroché quand le peloton arrive et sors du virage à toute vitesse, certains ratent leur trajectoire direction le trottoir. Une majeure partie des patineurs étaient munis de roue en 125mm ce qui leur permirent d’accentuer leur vitesse dans les longues lignes droites.

 

Louis BANKOWSKI (appelé le dormeur) était seul engagé pour le club sur la distance dans la course phare. Après des années à travailler, à progresser, à gagner, à se battre pour devenir meilleur, il s’engage enfin, armé, sur la course à faire, ce championnat sera pour lui une nouvelle étape dans sa carrière sportive. Le départ est lancé sur les chapeaux de roues, le peloton au bout d’un tour est déjà bien étiré et les premières mines de fatigue apparaissent.

Les favoris sont là mais qui gagnera ? Compte tenu des virages serrés et des longues lignes droites, tout le monde veut être devant et éviter les chutes, d’où des relances violentes et des lignes droites avalées en un rien de temps. Il aura fallu de la patience et de l’expériences aux vainqueurs pour, doucement construire leurs victoires. Ainsi l’épreuve est remportée chez les hommes par Guillaume de MALLEVOUE, en échappé, malgré un tout droit en début de course qui lui imposa une remontée rapide. Louis quant à lui tenu près d’une demi-heure devant dans le premier groupe, mais un peu trop bas pour ne pas subir les multiples attaques et relances. Par la suite, il fut rejoint et du composer avec des patineurs épuisés qui souvent ne pouvaient relancer pour conforter leur place. Le titre ne sera pas pour aujourd’hui, mais c’est une bien belle 19ème place au scratch qui vient conforter son top 10 à la coupe de France puisqu’il gagne une place et finit 8ème à la CFMR.

 

Vainqueur SENIOR homme Guillaume de MALLEVOUE 01h05 – Louis 01h07

 

 

Après les derniers podiums nous reprenons la route, fier du travail accompli et des images pleins la tête.  Bravo aux participant(e)s du PUCROLLER et à l’année prochaine.

 

 

 


 [a1]

Posté le: 04 Oct 2016 10:21 par lilibrindacier #48546
Portrait de lilibrindacier
Très bel article ! Ca palpite ! ;-)
Posté le: 04 Oct 2016 14:38 par Pat #48548
Portrait de Pat
T'écris super bien.
Merci pour ce récit

24h du Mans Roller 2016

 Retour sur l’événement majeur pour la communauté roller mondiale : les 24h du Mans roller.

 

 

Pratiquer sur le fameux circuit du Bugatti est possible, de jour de nuit, seul ou en équipe, chacun vient pour améliorer son temps, permettre à son équipe de faire une place, ou tout simplement de s’amuser.  La nouveauté de cette édition, c’est la reprise de l’événement par le binôme AUDOIRE / DAUVERGNE, des pointures dans le monde de la course qui ont permis à cette édition d’exister, remercions-les.

Depuis plusieurs années, les catégories solos et duos semblent avoir pris le dessus sur les autres courses ; il est souvent question de records, contre performance, abandon ; ce qui est sur, c’est que le niveau est incroyablement élevé et qu’il faut des sacrées séances d’entrainement pour affronter seul ou à deux la DUNLOP.

Atmosphère : cette nouvelle édition aura été assez clémente niveau météo. Après 2014 sous le signe de la pluie et 2015 sous le signe de la chaleur, cette année aura été mitigée, beaucoup de vent en début d’épreuve, des températures peu clémentes pour un début juillet, enfin une bruine qui s’invite vers 11h le dimanche histoire de faire changer les roues des patineurs.

Matériel : jamais autant de patineurs n’auront si bien doté en terme de diamètre, le nombre des 3x125mm était impressionnant, il semble certains que le passage en sera obligé pour celles et ceux qui tenteront de belles performances.

PUCROLLER : beaucoup de patineurs du club sur la piste, quelques combis violettes ; le Mans, c’est aussi le partage, l’ouverture entre les clubs, courir entre amis, profiter de grosses équipes pour faire des performances. Résumé des courses :

Solo : Victoire d’Antoine LESAVRE « TONYO » avec le record de l’épreuve à la clef.

Antoine a parcouru 611km, seul, en 3x125mm. Il était secondé par sa femme sur le bord de la piste Chrystelle, ainsi que Simon. Tonyo aura donc marqué de son empreinte les 24h, seconde fois qu’il les remporte, cette année sera la dernière sous les couleurs violettes, nous lui souhaitons le meilleur. Nous sommes très fier de l’avoir vu porter nos couleurs, mais surtout, outre sa performance, de sa personne en général, toujours avec le sourire, un patineur ouvert et volontaire, espérons qu’il continue de nous régaler sportivement. Bonne chance à toi champion J

A noter chez les femmes la victoire de Karine URVOYE MALLE, une habituée des podiums. Elle a également roulé en 3x125mm, elle remporte l’épreuve avec 544km parcourus !

Duos : Tom et Tof se sont donc élancé sur le Bugatti, sous le format des duos. C’est un effort encore particulier qui les attendaient. Habitués des courses de 6h et des marathons, ils ont prouvé une force de caractère et une abnégation indéniable. La concurrence était féroce, les premiers gagnent avec 694km, quand à eux, ils gagnent la 6ème place de leur catégorie avec 615km. A noter qu’ils ont bien aidé Tonyo dans sa quête de sa victoire et qu’avec une meilleure préparation physique, ils gagneront quelques places aisément.

 

Stéphane et Fred se sont également lancés dans l’aventure, deux équipes de duos complémentaires, pour être sur de rouler ensemble, 21ème avec 380km de parcourus.

Chez les femmes, ce sont nos amies les sœurs Gaudessaboos qui remporte avec 594km (50km de plus que la solo femme !).

En équipe, plusieurs pucistes s’étaient glissé dans différentes équipe :

Enduro : les roulages peoples ont souffert, nos jeunes, ont eu du mal surtout la nuit à lutter contre des adversaires implacables, ils finissent à 652km, mais l’expérience de cette course ne pourra que leur être bénéfique !

A noter l’équipe d’Anne Sophie, qui parcourent 451km et finissent 47ème, on reparlera d’elle c’est sur.

PRESTIGE :

Yannis, Marc, Alain et Jean Charles s’étaient glissé avec les ROULE toujours, deux équipes d’amis qui font respectivement 27ème et 87ème dans leur catégorie.

Goyan avec Puteaux finit 26ème au scratch, 9ème dans la catégorie.

Enfin, les deux équipes victorieuses du Mans et de la catégorie ont accueillis trois patineurs de notre club, ce dont nous sommes très fier. Honneur aux filles, Caro et Marine, ont roulé pour les GROLL girls, gagnent avec 694km et se place 16ème au scratch. Sacré niveau chez les filles.

Louis BANKOWSKI, a remporté l’épreuve avec les MRS-EOSKATES avec 816km et 195 tours de parcourus. Bravo à lui, l’appel des teams et un signe de reconnaissance de ses performances, nous sommes heureux qu’il ait pu inscrire à son palmarès cette première place.

 

Nous remercions tous les bénévoles, photographes, amis, duvets, tapis de sols, et autre panier repas pour ce magnifique week-end, un peu moins la fraicheur ni son amie la pluie, mais bon, ça fait partie du jeu, bon repos et bon été !

Posté le: 12 Juil 2016 11:08 par Stéphane #48267
Portrait de Stéphane
C'était dingue cette année.
8eme et 21eme pour moi et Fred en duos mercenaires avec 500 et 380km.
Posté le: 12 Juil 2016 19:17 par Dominique Cuenot #48268
Portrait de Dominique Cuenot
et 196eme pour moi en equipe prestige
Posté le: 12 Juil 2016 23:36 par sébastien #48269
Portrait de sébastien
On oublie moi avec Air France qui finit 12e au général et premier de la catégorie entreprises

Encore des podiums pour le PUCRoller sur la Rollathlon 103km. 

A peine remis de nos émotions, que les regards se portent déjà vers Dijon la semaine prochaine ; mais impossible de ne pas évoquer cette merveilleuse 5ème édition de la Rollathlon. 

Cette course, qui s'installe indéniablement dans le paysage des courses "à faire" en roller de vitesse, est un must et une épreuve incroyable à plusieurs titres : 

1. L'organisation sans faille du comité - 

2. Des paysages à couper le souffle - 

3. 3 départements et plusieurs communautés de communes - 

4. La possibilité à toutes et à tous de faire "son" temps sans pression - 

5. Un parcours magique qui mêle voies vertes et routes ouvertes - 

6. Un ville à ville qui devient très rare à faire ... 

Le club s'était déplacé massivement cette année, deux mini bus et une dizaine de PUCistes inscrits. Chacun à son rythme, à son niveau, ils sont venus affrontés les 103km de cette course mythique, où chacun aime à inscrire son nom et faire son chrono. Le plateau des meilleurs patineurs est impressionant, pour ne citer que les plus connus : Nolan BEDDIAF, Guillaume De Mallevoue, Margaux VIGIE, Juliette POUYDEBAT les soeurs GAUDESABOOS, Karine MALLE, Claudie DUVAL, Antoine LESAVRE (PUC) et Thierry PROTT pour clore les vainqueurs de chaque catégorie. 

La rollathlon, c'est une ascension juste après la ligne de départ, en sous bois, souvent détrempé ; de longues lignes droites, des portions gratonneuses, faux plats montants / descendants, des chicanes sur voies vertes, des 90°, pleins, pleins de montées, une belle descente à la fin. Amoureux des bornes, de la distance, cette course est faite pour vous. Rares sont les moments où l'on se retrouve seuls. Venir à la rollathlon, c'est participer à une épreuve exceptionnelle, en plus, c'est chez nous en France, on espère que le club viendra encore plus nombreux l'année prochaine et que les chrono tomberont encore. 

Les patineurs de la section n'ont pas démérités, les couleurs violettes ont encore une fois été vu à tout endroit du parcours. Voici les résultats des PUCistes, noter dans le top 10 Antoine 6ème et Louis 8ème en moins de 3h de course. Chez les girls, Mathilde décroche la 8ème place femme au scrath et Lili la 9ème ! Les entraînements hivernaux paient et c'est sur ce type de course que l'on s'en rend compte :  

 

SCRATH 8ème Catégorie 5ème 03.53.40.437 Mathilde  SF
9 2 04.00.11.636 Lili V2
6 1 02.56.57.550 Antoine V1
8 6 03.00.26.351 Louis SH
24 13 03.25.10.321 Christophe L SH
25 7 03.26.11.00 Goyan V1
32 16 03.32.15.890 Seb SH
? ? ? Yannis V1
119 47 04.48.15.414 Martial SH
    Abandon Tom SH
    Chute Jean Charles V1

 

 

Merci aux organisateurs et aux bénévoles ! Vivement la 6ème édition où le PUCROLLER sera là pour affronter les kilomètres :)

Posté le: 07 Jui 2016 11:33 par martial #48145
Portrait de martial
KROMWEL YANNIS GILLES
scratch : 57
catégorie ; 24
temps 03:54:50.649
moyenne ; 26.3
dossard 202
V1H
Posté le: 09 Jui 2016 15:05 par Goyan #48166
Portrait de Goyan
merci je vais corriger

Courses Roller d’endurances, 6h, 2h – 3 routes

La saison des courses de relais à belle et bien commencé. C’est avec du retard (mille excuses) que nous vous communiquons les résultats des PUCistes ayant participé à ces premières épreuves.

Comptant pour des challenges comme le challenge du centre ou du nord, ces courses sont ouvertes au plus grand nombre, seul, à deux ou à plusieurs, le but étant de faire le plus grand nombre de kilomètres. La concurrence est rude, et les meilleurs patineurs de la discipline ne sont jamais loin de nos couleurs ;)

 TROYES 2016

 

Sous un temps peu clément, l’équipe mixte du PUC à finit premier avec 153km (8ème au scratch). Anne- Sophie, Damien, Eloy et Rodolphe ont donc hissé haut les couleurs du club. Simon quand à lui finit second solo, une bien joli place compte tenu de la concurrence

 

Chambery 2016 / Quintin 2016

 

Pendant que trois pucistes se battaient à Sablé sur Sarthe au Championnat de France, Louis et Antoine visaient la première place en solo sur le site de Chambéry. C’est finalement notre expatrié, Antoine LESAVRE qui remporte la course avec, près de 196km (ou 198km à vérifier), les records des 6h solos n’en peuvent plus de tomber avec ces deux costauds sur roulettes ! La barre des  200 km n'est pas loin. 

 

Le même week-end, pour se faire rattraper, Louis (team SILA) a filé à Quintin pour cette fois ne laisser aucune chance à ses adversaires.

 

Châteauroux 2016

C’est sur un circuit très roulant et technique que les participants se sont élancés. Toujours une belle et forte affluence pour cette étape du challenge du centre. Noter une difficulté de taille puisqu’un virage à droite à l’aveugle à 90° ; autant bien manœuvré. Plusieurs patineurs du club y ont fait le déplacement,  à noter les solos / duos du PUC :

Louis BANKOWSKI (team SILA)  1er avec 192km, c’est un nouveau record pour notre jeune patineur.

Stéphane avec 150km parvient à la 9ème place en solo, quand à Fred, il prend une 18ème place avec 107 km au compteur tout de même.

Du côté des duos, Christophe et Damien arrive à enlever la première place à nos infatigables amis du team Sila (Benji et Seb) avec 190km, finish au sprint J

 

2h de Saint Adresse

Histoire de ne pas perdre une goutte d’entrainement, il y avait un 2h ce dimanche là. Une course « locale » qui est tout de même passé en extrait au JT, on y a pu voir nos patineurs habituels tels que Louis et Caroline ; Eloy, Simon et Léo les ont accompagné. Benji et Seb font 2ème en duo. A noter la présence de deux très bons patineurs de renommées mondiale, Julien LEVRARD vainqueur et Vincent ESNAULT (2nd), Louis complète le podium.

https://www.youtube.com/watch?v=PSOXDOGPd4I

https://www.youtube.com/watch?v=CIUZjlKfuhA

 

3 ROUTES

A l’instar des 3 pistes, un événement similaire s’est créé, les 3 routes. Trois circuits routiers différents, permettant d’enchaÏner les courses classiques au format traditionnel.

Louis y a participé et a pu faire en sénior une bien belle troisième place, bravo à lui. C’est grâce à ce type de course que l’expérience vient. Le public n’est pas le même que sur les courses de 6h, on se rapproche plus des courses fédérales. Tous les patineurs sont très expérimentés et vise souvent des titres de champions de France.

 

 

 

 ps : sorry pour les "oubliés" qui sont dur à trouver sur les listes d'engagés ou sous d'autres couleurs. 

Championnat de France sur Route Roller

                           Sablé S/Sarthe 2016

 

 

Une nouvelle fois, les patineurs du PUC ROLLER se sont lancés dans la folle aventure des championnats de France de roller sur route, cette année à Sablé sur Sarthe.

 

Au menu, des distances classiques, qui promettent du spectacle et la présence des meilleurs patineurs de France de chaque catégorie.

Avant de se lancer dans la bataille, c’est surtout un moment pour observer, apprendre, découvrir, se délecter de telles ou telles courses. Venir au France, c’est apprendre mais surtout se conforter dans l’idée que c’est bien là qu’il faut être, lorsque l'on aime le roller de vitesse.

Le site comprend un anneau de 200 mètres complété d’un appendice. C’est un circuit très roulant, où il y a peu de place pour doubler. Une reconnaissance préalable fut une des conditions pour bien patiner.

 

Seul trois patineurs du club, tous vétérans y ont participé cette année : Caroline, Lili et Goyan. Au programme pour nos patineurs :

1.       1000 mètres vitesse, séries plus finales (samedi)

2.       5000 mètres points hommes et 3000 mètres pour les dames (samedi)

3.       10000 mètres lignes hommes et 5000 mètres lignes pour les dames (dimanche)

Un championnat de France nécessite une bonne préparation mais surtout, sur place une très bonne gestion du temps. Le programme peut changer à tout moment, il faut à la fois être prêt, mais pas trop non plus pour ne pas s’éparpiller. A l’étude du programme, une bonne demi heure avant l’appel en chambre d’appel, il faut commencer l’échauffement, monter en puissance.

Une fois n’est pas coutume, Caroline a gagné deux titres de Championne de France, quand à Lili, elle réussi le triplé de gagner les trois titres sur autant de distance. Bravo à elles J

Nous avons eu une météo clémente car pas de pluie, malgré des nuages et du froid le samedi, la journée de dimanche fut plus estivale.

 

Voici les résultats en fonction des patineurs / distances / catégories. Petit message pour nos V2 qui remarqueront les temps canons dans leur catégorie.

 

 

Espérons que d’autres nous rejoindrons pour les éditions suivantes afin d’apprendre et se battre avec les meilleurs.