NÎMES

CHRISTINE GAGNE SA PREMIERE FIC !! ...largement détachée
(malgré une chute) 
 
christelle_arrive

   c'est par un temps exécrable que christine lâche toutes ses concurentes  et termine brillamment détachée, signant ainsi sa première victoire.   


4 Pucistes participaient à cette course: Christine, Ségolène, Denis, et Christophe. malheureusement nous ne pourrons pas avoir le récit de Christine, car elle est actuellement en vacances, mais nous avons celui de Denis (voir ci-dessous).
il leur aura  fallu bien du courage à tous, pour affronter le mauvais temps, et la chaussée rendue glissante. par la pluie.
Bravo à eux !

 christophe_et_denis  solne
 denis  christine_dpart

 
Récit de la course de Christophe vue de l'intérieur

 

christopheDimanche 10h30, j’arrive sur
les lieux frais et dispo pour constater une dure réalité, cette première course ne sera pas une partie de plaisir, car il a plu 2j durant, et il pleut encore.

La course part à 11h15, je commence à m’échauffer sur 3 tours un peu avant. A cause de la pluie le circuit qui est le même que l’année précédente a été amputé de presque la moitié pour des raisons évidentes de sécurité.
Sur la ligne de départ j’essaie de me placer tant bien que mal, mais je suis déjà arrivé trop tard pour prendre les meilleures places. Je me retrouve donc au milieu avant avec Denis et mes anciens compagnons de route Cannois.

Top départ, c’est parti pour 18 tours !!! Comme toujours on essaie de remonter le plus vite possible pour raccrocher la tête de peloton, on double prudemment car ça glisse, les rond points et les bandes blanches piétonnes ne pardonnent pas et les chutes ne manqueront pas.
Pendant presque 2 tours, je roule sans relâche pour essayer de reprendre le plus de terrain possible sur le peloton de tête, sans succès. Je me fais une raison et relâche un peu le rythme et prend la roue d’un peloton de 3 patineurs.
 
Maintenant il faut gérer la course, car pour moi les ennuis commencent … j’ai mal au dos. Un mal de dos qui ne cessera de me faire poser la question de « j’arrête ou pas ? » et une lutte mentale entre le « je ne vais jamais y arriver » et le « je dois tenir sinon ce sera pire » où seule la motivation a droit de réponse. Donc on serre les dents, et on roule, en profitant des (rares ?) moments de déroulage du peloton pour me relever et alléger ma douleur.
Denis finit par me rejoindre avec quelques patineurs, la mécanique de peloton se met en place. A mi-course, on finit par se faire rattraper par un gros peloton avec quelques connaissances de Planete Roller et du PHC. Il faut vite s’insérer pour ne pas se faire larguer, et surveiller la moindre échappée pour ne pas se retrouver dans le mauvais peloton. Les écarts se creusent notamment  à cause des sorties de rond points où ça relance très fort. Je ne lâche rien malgré la douleur, chaque tour me rapproche un peu plus de la fin.
 
A l’avant dernier tour, je manque de tomber pour de bon dans le rond points a 180°, mais me stabilise grâce à un sympathique slide. Arrive alors le dernier tour où je m’attends à une accélération du rythme qui finalement se fera peu sentir car tout le monde est fatigué.

A 500 m de l’arrivée, je suis en queue de peloton d’une dizaine de patineurs, Denis sur mes talons, et je guette le moment propice pour partir. Ce moment, je l’ai déjà en tête, c’est la ligne droite juste avant la montée du pont, la grimpette c’est mon point fort, je m’élance donc tant bien que mal car je dois slalomer 2 patineurs sur mon passage, je remonte une grande partie du peloton dans la monté comme prévu et finit en sprint vers la ligne (5e sur les 13 au vu des résultats).

Au contraire de l’année dernière je ne finit pas dernier de mon peloton. Soulagement, joie, et surprise à la vue du classement 28e au scratch et 8e Senior. Pas mal malgré la météo et ma condition physique. J’attends la suite avec impatience pour confirmer ou infirmer ce résultat. En attendant, il faut continuer l’entraînement.



Merci à Abdallah pour les photos