World Masters à Zurich 

Trois pucistes y défendaient nos couleurs.   

01010093_a

Christine, Christian, Dominique



01010115_b












Comme chaque année, Zurich est le théâtre d’une étape important de la World Cup,  mais cette édition particulièrement relevée réunissait tous les grands du roller.  D’autant que pour stimuler leur combativité, une voiture était à gagner pour le premier chez les hommes et une pour la première chez les féminines (en plus des prix habituels). Les courses furent superbes et que dire ? Sinon que …ça déménage !!
 

Ceci dit Revenons aux World Masters, qui étaient aussi un évènement important de la journée.
 

Ambiance des grands jours, ça ‘’grouille’’ de partout. Le soleil (très chaud) est là. Le panorama est magnifique, l’organisation ‘’Top /Suisse’’.
Bref ! Toutes les conditions réunies pour un grand évènement sportif, avec toute l’effervescence qui va avec.  

Dès le matin les courses se succèdent (Suisse cup), et permettent de se mettre de suite dans le bain.
 

Cette année peu de Français. Pas énormément de participant dans certaines catégories (mais semble t-il plus que l’année dernière) ceci est dû très certainement à l’annonce très tardive de l’évènement, ne permettant plus à certains de s’organiser et de prévoir ce déplacement dans des conditions financières acceptables.
Néanmoins trois pucistes ont fait le déplacement, auxquels est venue s’adjoindre Lidia. 

Le circuit :
 


Pour ceux qui ne connaissent pas. C’est un circuit que l’on qualifie de plat, mais avec des difficultés techniques, que sont deux ‘’épingles à cheveux’’ serrées qu’il faut savoir négocier, et dont une se trouve à
moins d’un Km 500 de l’arrivée. Il y a aussi les rails des rames de tramway, dont plusieurs sont en virage après l’arrivée et qui dépassent un peu de la route. Il faut absolument alléger sinon la sanction est immédiate.


A tout cela est venu s’ajouter (du fait de la grosse chaleur) un problème dû à des bandes nombreuses (de consistance caoutchouteuse), collées verticalement sur la route, pour boucher les fissures, et qui étaient devenues molles. Si  on posait un patin dessus, c’était la chute assurée.  Elles ont provoquées de très nombreuses chutes, dans les deux premiers tours, y compris chez les Elites, car en peloton, on découvre parfois les bandes au dernier moment
 

L’échauffement et la reco du parcours :
 

Christian, s’est trouvé surpris dans le tunnel et a ouvert le bal des chutes, l’obligeant à prendre le départ avec une combi bien déchirée à une fesse…
Lidia, n’a pas voulu rester en reste et est venu butter sur un rail de tramway. Deux chutes avant le départ, ça commence fort ! 

Avant la course : 
 

Christine depuis le matin parle peu, elle intériorise son stress, mais on le sens bien là…quoi de plus normal !
Christian et Dominique, semblent un peu moins tendus, mais n’empêche que…Lidia, par contre stresse au maximum... 


Les Courses : 
 


01010083_c















Christine :
Départ moyen de Christine, qui se retrouve à l’arrière, mais décide de suite de remonter en tête et de se replacer (sans doute trop timidement) en 3ème position pour récupérer. Elle hésite et une ou deux concurrentes ne l’entendent pas de cette oreille et l’empêchent de rentrer. Résultat ? Chute !!
Elle se relève, mais les autres sont déjà loin. Elle  se retrouve seule derrière et il ne lui reste plus à faire que…41Kms !! 


01010086_d
























Un peu avant la ligne (environ à 2kms 500 du départ elle a déjà rattrapé plusieurs filles et  passe seule avec 200m de retard environ, sur un groupe de 8/10filles qui s’entendent  bien, et qui semblent rouler fort.
Courageusement, elle entreprend de se battre et une à une elle reprend celles qui lâchent devant.
Elle termine …4ème, à 2 petites minutes de la 3ème et une poignée de secondes en plus, de la 2ème 

Un petit mot de Christine :

"Quelle wic and...
Nous étions une EQUIPE : Guy, Lili, Dom pouce, Christian et moi... unis comme les 5 doigts de la main.
Coach, Maman, Soigneur, Humoriste, Pilote, Mécano, Photographe, ... : Guy fut la colonne vertébrale de notre Equipe.
Qu'aurions-nous fait sans lui?
MERCI à l'Equipe pour tous les moments forts que nous avons partagés!
MERCI à  Ghizlane pour sa disponibilité, sa gentillesse et son SOURIRE!
Et VIVE LES COURSES DE ROLLER!!! :-)  "


01010091_e






















Dominique :
Départ, comme à son habitude, prudent, ce qui fait qu’il s’est retrouvé dans la coupure et s’est retrouvé dans le deuxième groupe. Pourtant sa forme du moment lui aurait permis d’être dans le premier groupe. Très souvent il a emmené, avec Christian, son peloton pour essayer de revenir devant.
A l’arrivée il s’est bien  battu au sprint et termine 3eme de celui-ci et à une excellente 15ème de la course. 


01010088_f
























Christian :
C’est une bonne surprise, car compte tenu des problèmes qui l’ont gêné dans sa préparation (il n’était pas à 100%) il était avec Dominique dans le même groupe, en n’hésitant pas lui aussi à emmener le peloton.
Hélas ! une de ces fichues bandes s’est trouvée sous un de ses patins et pour la deuxième fois de la journée il s’est retrouvé par terre. (une 3ème chute et il ne restait plus que le haut J ).
Christian finit 24ème juste derrière le groupe de Dominique (où il était jusqu’à sa chute)  




01010087_g























Lili :

Quand à Lidia, gros stress. Départ moyen, qui l’a empêché de prendre un groupe valable. Elle a dû se battre elle aussi le plus souvent seule. Pour tout arranger, elle s’est ‘’payé’’  elle aussi une bande caoutchouteuse et chute une seconde fois !...
Elle termine 10ème. 


01010090__h




















Bilan : 
Beaucoup de chutes (5 au total :Lidia 2, Christian 2, Christine 1) dont au moins 3 sont dues au stress (malgré ces pièges, elles n’auraient probablement  pas eu lieu dans un autre contexte).
Déception pour Christine, qui sans sa malchance, (tous ceux qui étaient du voyage en sont persuadés) avait largement sa place sur le podium, et peut être même sur la plus haute marche ?!..
Bilan positif et encourageant pour Dominique et Christian.
Dominique doit prendre confiance en lui, car il a les moyens de faire mieux encore.
Christian n’a pas pu se préparer comme il l’aurait souhaité et n’était donc pas à son meilleur niveau, mais malgré cela et malgré la malchance il s’est très bien comporté.  



01010096_i


























Un mot sur Ghizlane, qui courrait en World Cup. Certes elle était nettement mieux que le week-end dernier à Dijon, mais elle n’avait pas encore retrouvé tous ses moyens. De plus toutes les filles fortes étaient là, (environ 60/70 filles, uniquement Elite alors qu’à Dijon elles n’étaient guère que 20/25 Elites).
Elle termine dans le peloton de tête dans les 20ème. 


01010110_j
























Merci pour cet article qui va donner envie à nos autres vétérans d'y aller l'an prochain !!!