FIC Nîmes 2008 / Marathon vu par Louis B.

Voilà le récits du marathon de Nîmes vécu par Louis Bankowsky (Junior) de la PUC Racing Team:

ImageAprès avoir été hébergé la veille de la course par Jean-Michel et sa femme, je ne pouvais être dans de meilleures conditions pour courir la deuxième épreuve de la FIC qui avait lieu sous un soleil tapant et sur un excellent circuit.

A l'heure du départ du marathon (42km), j'étais en forme bien qu'un peu diminué par une chute survenue deux jours avant; je prenais le départ derrière, au premier rond-point je gagnais quelques précieuses places puis pendant quatre tours j'étais dans les derniers du gros peloton qu'avait formé les élites et les nationaux confirmés....

Puis petit à petit, un mètre puis cinq puis dix mètres me séparaient inexorablement du peloton élite-nationaux. Derrière, donc, ce peloton que j'avais progressivement perdu de vue s'était formé une sorte de 'groupetto' d'une huitaine de personnes dans lequel il y avait mon coéquipier du club Thomas (PUC team), Salman (Lyon), moi et cinq-six autres patineurs.

Dans notre petit peloton l'entente était moindre puisque les relais étaient en majorité pris par Salman et moi-même. Au tiers de course (environ) étant quasiment toujours premier ou second du peloton, je m'aperçut tardivement que Thomas n'était plus là, malheureusement victime d'une chute à l'arrière du groupe. Au fil des tours Salman et moi faisant la travail, trois patineurs vétu d'une combinaison de couleur rouge et noir et qui n'avait pas pris un seul relais depuis le début de la course tentait de prendre la poudre d'escampette en vain... A deux tours de l'arrivée, Salman et un autre patineur, profitant d'un petit peloton d'élite qui nous prennait un tour, creusait un écart dans la montée.

A l'aube du sprint, je finissais dans le bon tiers de mon peloton pour assurer une place sur le podium (3ème junior) et pour grappiller quelques places au scratch. Je bouclais alors le marathon en 1h21 soit 5 minutes de mieux qu'a Lille où j'avais laborieusement fait 1h26.

Louis sur la 3ème marche du podium Junior