Lili se propose d'organiser le stage d'hiver pour les adherents du PUC pour nous réunir une semaine dans le Jura à Chapelle des Bois pour bien sûr, faire du ski de fond (skating). Plus d'infos  sur le forum

Répondez vite, si vous êtes intéressés!

Marathon de Berlin 25 septembre 2010

Wunderbar *

*Génial, incroyable, mythique...mais humide!

JI4_4065

Samedi 25 septembre 2010, voilà une date que de nombreux PUCistes avaient cerclé de rouge sur leur agenda. Certes, ce n'est pas la première fois que des violets participent au marathon de Berlin (on se souviendra d'ailleurs que Caroline Jean avait gagné l'épreuve lors de sa première édition), mais cette fois ci, le club alignait un nombre de participants record. Pas moins de 18 PUCistes ont fait le long trajet pour rallier la capitale allemande. En effet, en raison des grêves qui affectaient les transports français, le marathon a commencé pour certains dès le jeudi...Qu'importe, toute la colonie est arrivé à bon port et à l'heure pour pouvoir prendre le départ de cette épreuve mythique.

Oui, mythique! Oubliez les 24H du Mans, ici, dans les allées du Tiergarten, ce sont plus de 7500 patineurs qui attendent de prendre le départ de cette épreuve inscrite au calendrier de la World Inline Cup. Du professionnel au parfait amateur, toute la planète roller se donne chaque année rendez-vous dans les rues de Berlin à la veille du marathon à pied du dimanche. Probablement la plus "grande" épreuve sur route de notre sport. Et l'une des plus belles également, avec un parcours qui sillonne toute la ville, une seule grande boucle qui nous fait revivre l'histoire torturée de la ville, passant sans frontière, de l'ouest à l'est pour s'achever sous la porte de Brandebourg. C'est le marathon à ne pas manquer!

brandenburg_tor

16H, les patineurs sont dans les starting "blocs". Bloc A pour les élites, bloc B pour les meilleurs "amateurs" (ou fitness) dont Alexandre Donzel, bloc C pour la majorité de la colonie violette, D, E...Des patineurs à perte de vue. 16H, "Hells Bells", le son d'AC/DC est plus que de circonstance, c'est bien l'enfer qui attend les patineurs. Les conditions sont dantesques. Il pleut comme jamais. Pour autant les mauvaises conditions climatiques ne réussiront pas à gâcher cette grande messe du roller. Les PUCistes en bons élèves sont au premier rang du bloc C, une véritable vague violette, on ne voit que nous en première ligne, PUC "powaaaa". Tous avec les roues pluie OBLIGATOIRES sous peine de punission immédiate.

16H c'est parti! D'abord les élites femmes, les élites masculins, puis toutes les 4 minutes les différents blocs. Comme prévu, ça glisse, ça glisse énormément même. Ceux partis "mal chaussés" font déjà du sur place. Les autres s'organisent très vite en pelotons :

- "coach, ça sert à quoi de travailler le peloton à l'entrainement? Même en course on n'est pas assez nombreux!"

- "va à Berlin apprenti patineur, et là bas tu comprendras!"

Effectivement, on a compris. Il faut bien être à Berlin pour voir rouler de front 2 à 3 pelotons de 30 à 50 patineurs (parfois plus?). Le placement devient alors primordial, d'autant plus qu'avec la chaussée glissante, chaque virage amène son lot de chutes. Il est donc primordial d'être placé en tête de peloton, pour éviter les chutes collectives et pouvoir réagir rapidement en cas d'accélération ou garder l'opportunité de se caler derrière de "bonnes roues". J'en connais une qui a été très attentive pendant les entrainements et qui a su appliquer à la lettre ces consignes, virevolter d'un peloton à l'autre et saisir les bonnes opportunités au bon moment. Dorénavant n'hésitez pas à demander conseil à une certaine jennifer R., le peloton, c'est son rayon! Et puisque je parlais de chutes, ce fut le lot de bien d'entre nous. La palme (bien utile d'ailleurs) revenant à Frédéric, qui, bien que la Hansaplatz ne figurait pas sur le parcours, y est tout de même passé 4 fois pendant la course.

0095_1009_BerlinSkate89397 0086_1009_BerlinSkate89336

Que dire de plus sur la course? Et bien que certains violets ont été particulièrement performants, chez les fitness hommes, Dominique et Anthony finissent dans les 100 premiers. Jennifer et Karine font de même chez les fitness femmes.

Coach Walter tirera également une certaine satisfaction en voyant Thomas Boucher sur la 3e marche du podium. Après tout cette belle réussite ne peut être due qu'à ses entrainements au PUC! La course élite homme s'est réglé au sprint, sous la porte de Brandebourg. Le suisse Severin Widmer (Luigino) s'impose, en 1H09, sur la ligne devant le hollandais Gary Hekman (AMI Kappers) et donc Thomas Boucher. Les français Julien Levrard et Ewen Fernandez figurent également dans le top 10.

0105_1009_BerlinSkate89432 0030_1009_BerlinSkate89173

Les élites féminines ont également offert au public, nombreux tout le long du parcours, malgré la pluie, un sprint massif après 1H22 de course. C'est l'italienne Giovanna Turchiarelli qui s'impose devant la colombienne Cecilia Baena et la jeune allemande Katharina Rumpus.

0103_1009_BerlinSkateJo90420 0115_1009_BerlinSkateJo90508

Chez les fitness hommes, "kikeriki" (cocorico dans la lange de Goethe), c'est Arno Bertine du ROBB (ligue Ile de France) qui franchit le premier la ligne.

Une fois passé la ligne il est temps de refaire la course autour d'une bonne bière (sans alcool, ne rêvez pas, même en Allemagne on est avant tout des sportifs) et sous un parapluie. Malgré le déluge, tout le monde est satisfait de sa course et l'objectif principal, prendre un maximum de plaisir sur les patins, est atteint. Berlin est incontournable et maintenant nous sommes un peu plus nombreux à savoir pourquoi. L'organisation du Real Marathon Berlin est parfaite, jusqu'à l'organisation d'une petite soirée style "boite de nuit" pour prolonger la fête et l'ambiance roller jusque tard dans la nuit (du moins pour ceux qui en ont le courage...).

Un excellent week-end roller et tourisme dans une ville particulièrement agréable (surtout quand il ne pleut pas). Encore une fois on a bien roulé, on a bien rigolé. Ce week-end en Allemagne fut tout simplement ENORME. L'épreuve 2011 est déjà programmée et il sera (selon SCC) possible de s'inscrire dès octobre 2010. J'ai particulièrement envie d'y retourner, si possible au sec pour que la fête soit parfaite. Combien serons nous en 2011?

 

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
+ Pos         + Cat        + Nom, prénom          + Tps bruts + Tps nets +
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
+   94 / 2980 +  20 /  536 + Le, Dominique        + 01:30:12  + 01:28:10 +
+  100 / 2980 +  22 /  296 + Corman, Anthony      + 01:30:28  + 01:28:26 +
+  200 / 2980 +  31 /  296 + Ortiz, Alexandre     + 01:33:52  + 01:31:49 +
+  210 / 2980 +  83 / 1203 + Mäder, Heiner        + 01:34:17  + 01:32:15 +  
+  248 / 2980 +  96 / 1203 + Dr. Large, Frédéric  + 01:35:48  + 01:33:46 +
+  265 / 2980 +  49 /  650 + Cochet, Gilles       + 01:36:18  + 01:33:56 +
+  296 / 2980 +  57 /  650 + Couillec, Claude     + 01:36:46  + 01:34:24 +
+  318 / 2980 +  41 /  296 + Busson, Étienne      + 01:37:00  + 01:34:57 +
+   84 / 1328 +  17 /  353 + Rodrigues, Jennifer  + 01:43:07  + 01:40:57 +
+   85 / 1328 +  18 /  353 + Surnois, Karine      + 01:43:13  + 01:41:04 + 
+  659 / 2980 + 136 /  536 + Vidal, Thierry       + 01:43:37  + 01:41:33 +
+  674 / 2980 + 140 /  536 + Kerbrat, Stéphane    + 01:43:51  + 01:41:49 + 
+  151 / 1328 +  41 /  353 + Lambert, Chrystelle  + 01:49:49  + 01:47:38 +
+ 1484 / 2980 + 151 /  296 + Donzel, Alexandre    + 01:54:41  + 01:54:36 +
+ 2020 / 2980 + 443 /  650 + Donzel, Bernard      + 02:07:11  + 02:05:08 +
+  566 / 1328 + 227 /  486 + Feraud, Brigitte     + 02:14:27  + 02:06:23 +
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++