Challenge du Centre : 6H d'Orléans

Orléans superide!

Le challenge du Centre est vraiment devenu un incontournable du paysage roller français. Chaque épreuve de 6H est une véritable réussite tant d'un point de vue organisation que d'un point de vue participation. De plus, l'organisation ne cesse d'innover et d'étonner pour le plus grand plaisir des participants. Alors, après le double 6H de la Châtre en 1ere partie de saison, place à la semi-nocturne d'Orléans. Enfin, le challenge du centre réussit plutôt bien aux PUCistes et notamment à notre équipe vétéran qui, avant cette dernière étape, occupe la 1ere place au classement général de sa catégorie et n'est plus qu'à quelques points de la victoire finale.Sauf catastrophe naturelle, le challenge du centre n'échappera pas à nos valeureux "papys".

P1100027 44193_444582449827_759034827_5139909_6927046_n

Et, en ce samedi 2 octobre, point de désastre météorologique. Bien au contraire, la pluie prévue toute la semaine a été remplacée par une belle journée, et une belle soirée, digne d'un été indien. Pourtant Orléans n'a pas été épargné par un phénomène étrange. En effet un tsunami de solistes du PUC a touché de plein fouet cette avant dernière étape du challenge! En cette fin de saison, certains violets en manque de kilomètres ont décidé de tenter, certains pour la 1ere fois, le solo. Dans les stratings blocs, prêts pour une "ride" de 6H, Anthony, Louis, Michaël et les "superideuses" du PUC, Chrystelle et Jennifer.

 

Côté "équipes", nous retrouvons nos PUC V Power et un trio composé de Naomi, Béatrice et Eric, venu en découdre dans la catégorie G3X.

33918_1543200534614_1073000852_31556267_1296186_n

Côté résultats, pas de mauvaises surprises pour le V Power, ils finissent 2e de leur catégorie dans le même tour que les locaux du ROCS. Cette fois c'est sûr, le challenge du centre 2010 est dans la poche. Le classement général des 6H d'Orléans est remporté par le team Synergie devant le ROCS et les Kiwys.  Pour notre sympathique trio, petite déception puisqu'ils finissent 4e à seulement 8 secondes du podium.

 

Côté solo, la course est pleine de surprises et de découvertes pour nos néo-solistes. Si Louis, pourtant expérimenté sur ce genre d'épreuve, abondonnera au bout de 3H, Michaël, Anthony, Chrystelle et Jennifer, eux tiendront bon jusqu'au bout. L'occasion de découvrir qu'une course solo peut être agréable mais reste longue. Les muscles lombaires de certains se souviendront longtemps de cette première. Presque une première aussi, Romy, notre super soliste violette est absente. La porte du podium semble donc, enfin, grande ouverte pour les autres concurrentes solistes. Et bien c'est sans compter sur notre superideuse globerolleuse. Après un mois de septembre passé sur les rollers, sur les routes de France et d'Allemagne, un passage sur le podium aux Herbiers et une belle prestation sous la pluie à Berlin, Jennifer a décidé de se mesurer, elle aussi pour la 1ere fois, à l'effort solitaire.

Un vrai partie de plaisir "jusqu'à 1h30 avant la fin de la course !" "Au début, elle a écouté tous ceux qui lui conseillaient de ne pas partir trop fort", elle a juste pris le temps de "réveiller son organisme", mais " très rapidement les jambes l'ont titillées" "impossible de ne pas accélérer la cadence":

"J'ai roulé un moment avec le trio Béa, Naomi et Rike. Puis Rike a accéléré la cadence et je me suis retrouvée avec un duo de filles. Et je crois que c'est là que j'ai accroché le peloton homme, où il y avait Anthony, Mika, Louis...avec lequel j'ai roulé pendant plusieurs heures. C'était la totale inconnue pour moi car aucune expérience des solos mais j'écoutais mes sensations et tout se passait bien...le rythme était soutenu -une moyenne de 26-27km/h- mais ça allait au niveau du cardio et je n'étais pas dans le rouge...et surtout, je prenais du plaisir à rouler dans ce peloton alors, quitte à me griller et bien ça aurait été quelques moments de totale éclate !!!!!

59601_444582689827_759034827_5139930_8090643_n 44193_444582479827_759034827_5139915_4353594_n
Le plus difficile était de faire face aux quelques accélérations à chaque tour, notamment dans le long faux plat montant où les 1ers gars devaient sûrement croiser et avaient une relance d'enfer...sans compter que j'étais très mal placée (parmis les derniers sur un peloton de 15/20 personnes). Kitty, notre assistant solo d'un jour, était vigilant et me demandait à chaque tour si ça allait, il me conseillait de ne pas trop forcer. Le pauvre, je pense que je l'ai un peu fait flipper à suivre les gars (moi-même, je ne savais pas combien de temps je pouvais tenir ^^).
Tout allait bien jusqu'à ce qu'un patineur devant moi craque...le temps que je réagisse, le peloton était 50m devant moi ! J'ai perdu beaucoup d'énergie en tentant de les rattraper, en vain ! Je les avais en ligne de mire mais rien à faire, l'écart restait toujours le même! Alors j'ai fini par laisser tomber...complètement vidée...dans le rouge (ou plutôt, dans le violet)...cardio explosé...et à ce moment, j'aurai bien aimé qu'on me greffe un 2e coeur ou un 3e poumon !!!!!
J'ai continué à rouler toute seule. Kitty me disait de lever le pied et de bien récupérer pendant 2 tours. Puis j'ai trouvé une femme solo qui roulait tranquillement, à environ 20km/h. Au niveau du coeur ça descendait...les jambes, ça pouvait aller, je les sentais plus, de toute façon elles étaient anesthésiées...mais j'avais un "pic" au-dessus du poumon droit qui me gênait énormément ! J'ai pesté...tellement pesté contre cette maudite course durant la dernière heure...mes compagnons de galère ont un peu dû supporter ma colère et mon désarroi...mais cette partenaire de galère m'a remonté le moral et encouragé.  Kitty faisait des allers/retours d'un côté à l'autre pour me donner des indications, me conseiller de bien manger et boire, me donner du pep's...fallait que je tienne...que je tienne...que je tienne...je suis si prêt du but !
J'explique alors à la patineuse qui m'accompagne que le peloton avec lequel je roulais si bien jusqu'à "ma cuisson mode rôti" était celui qui était en train de nous doubler...et elle me dit "bin saute dedans!".Je fais l'effort et les recole. Quelques tours avec eux : tant que je tiens, ils m'emmènent loin (mais le problème c'est que je n'ai plus la même patate). Puis je saute et me rabat  dans un petit peloton de femmes.
Il reste 1/2 heure...je calcule, plus que 6 à 7 tours...allez, courage, c'est bientôt fini ! Je n'avais plus beaucoup de ressources et toujours cette douleur au poumon, j'espérais juste une chose c'est que mon corps ne me lâche pas!
A 3 tours de la fin, j'entends Chrys qui m'encourage et me double à fond la caisse. Je prends tout ce qui me reste d'énergie pour sauter dans son peloton :  ils avaient la pêche, ils envoyaient à mort ! Les 3 derniers tours à 24km/h ont été durs !!!!!"


Conclusion de jennifer sur cette 1ere expérience:
-jusqu'à 1h30 avant la fin de la course, mon impression aurait juste été "un solo c'est MAGIQUE"
-mais vu comment ça s'est terminé, ça serait plutôt "J'SUIS MORTE"

 

Conclusion du classement: Jennifer est 1ere! Chrystelle, après une belle course est 4e. Les garçons pour une première ont atteint et dépassé leurs objectifs en terme de kilométrage. Anthony, 7e, et Michaël, 9e, sont satisfaits de ce 1er solo.

6HE17F1 6H34281

Vivement la dernière étape à Chartres!