Coupe de France des marathons, première à Strasbourg.


Dans l'espace européen et sous le regard des locaux d'entreprises désertés,s'est déroulPeloton PUC en tête de course.é pour la première fois une étape du championnat de France des Marathons à Strasbourg.

Le circuit malgré son coté isolé, était très agréable et très roulant. D'une distance proche de 3.44km, il alternait les virages dans les deux sens (aux dépends des pistards plus à l'aise dans les tourne-à-gauche)

Le marathon s'est déroulé sous un ciel bien ensoleillé avec des températures très supportables. Heureusement! car petit détail qui aurait pu avoir toute son importance, l'organisation n'avait pas prévu de ravitaillement! Donc, passage obligé à la buvette pour s'acheter une petite bouteille d'eau pour tenir les douze tours de circuit.

Les quelques 150 coureurs présent était majoritairement des habitués de la CFDM (RPM, lou roller, GRS, F2P, SRV,...). Mais pour l'occasion, on a eu en suppléments quelques Allemands et suisses grâce au coté frontalier de la ville. Cela a rajouté un petit coté d'inconnu qui a pimenté la course.

Le niveau global des patineurs était pour le moins réduit, ou du moins nivelé, du a la faible concentration d'élite qui pour certain sont actuellement en train de courir (ou de suivre) les championnats du monde en Corée du Sud. Le coureur le plus fort sur le papier étant Nolan Bediaf qui est très performant en ce moment.

Du coté du PUC, Eric, Pierre, les deux Alex et Antoine ont fait le déplacement pour participer a cette première course de la rentrée. C'était le premier test de forme et de compétitivité pour les semaines à venir.

Sachant que les semaines de compétition vont maintenant s'enchaîner: Lyon, puis Pontarlier, suivi de Berlin (ou les herbiers au choix).

La course n'a pas vu de réel échappée, elle à été bien verrouillée et toutes les attaques ont été avorté,le peloton remontant constamment sur toute personne essayant de filer. Pourtant les attaques ont été nombreuses, la majorité tenté par un Nolan très en forme mais contré par un coureur Allemand de l'équipe EoSkate.

La course a prit des allures de randonné par moment ou tout le monde observait si personne ne bougeait et plus spécialement un certain Nolan. (On peut légitiment se demander si Nolan, se sachant plus fort, n'a pas joué la course d'équipe avec son frère Mikael présent aussi. Sachant que Mickael est plus rapide au sprint qu'en fond. cette hypothese me semble plausible.)

Ceci étant Nolan termine brillamment devant l'Allemand au sprint et ce non loin devant Mickael.
Du coté PUC: Eric, voulant faire comme Usain Bolt aux mondiaux de Daegu, s'est fait disqualifier à trois tours de la fin pour avoir roulé sur la voie à contre-sens alors qu'il revenait en sur-vitesse sur le peloton. La prochaine fois il saura qu'il vaut mieux etre dangereux en restant sur sa voie que de changer de voie... Mis à part ce petit désagrément, Eric aura tenu tout au long de la course les premières places et même mené par plus d'une fois la course. (Aller Eric, dimanche prochain à Lyon ca sera la bonne!)

Pierre termine juste devant Alex au sprint (surpris de se faire passer) respectivement en 20 et 21 place. Alexandre prend la 32ieme place et Antoine la 8ieme. 


La rentrée des Marathons est bien lancée, vivement dimanche prochain. On r'met ca ;)

article_DNA_20110829