alt

Pontarlier ou la ville la plus froide de France était "LE" lieu ou passer le week-end!! Effectivement alors que les orages et les fortes pluies s'abattaient sur Paris, Pontarlier était bercé par des températures idéale et un soleil généreux. 14°C au matin pour atteindre 24°C dans l'après midi. Cela change des 4°C de l'édition 2010!

La pizzeria Azzurra aura servi de QG le samedi soir pour se retrouver et partager de bonnes pizzas ou plats de pâtes arrosé d'un petit Buzé. Comme à son habitude, ce fut une moment bien agréable tout comme les plats proposés.

Les lits à étages de la maison familiale, avec ses allures de pensionnat, nous renvoya dans notre jeunesse le temps d'une nuit. Le lendemain, après le petit déjeuner, la troupe étaient sur le pont prête pour s'attaquer au parcours de 34km connu pour son dénivelé positif!

Ce n'était d'ailleurs pas 34km mais bien 32km que les patineurs ont parcouru entre la ville de Pontarlier et Mouthe, cette différence est sûrement due aux modifications de parcours au depart de la ville de pontarlier.

Ce ville à ville est un plaisir pour les yeux et les poumons, il consiste a longer les lacs et les flancs de montagnes sous les "clang-clang" des gosses cloches des supporters sur le bord de la route.

La Course

Les coureurs sont partis sur les chapeaux de roues tiré par les grands favoris à savoir le team Swiss rollerblade qui avait inscrit quatre patineurs de renom tel que Sevrin Widmer, Nicolas Iten ou bien Michael Achermann.

Autant dire qu'une fois que l'échappé des quatre hommes est partie, personne n'a pensé imaginer les chasser pour revenir dans leurs roues. Les français, en grande majorité de niveau national, se sont alors mis a rouler en peloton groupé. Les équipes F2P, GRS, et Lou Roller étaient les plus représenté ce qui ne laissait que peu de chance aux patineurs esseulés pour briller.

altPour tenter de sauver les meubles, ou du moins éviter de prendre complètement le bouillon sur le sprint, Antoine a lancé une accélération à 2km de la ligne pour forcer les équipes à se dévoiler. Cela a eu pour effet de creuser des trous dans le peloton et permis de rester dans les quatre premiers du peloton au passage de la ligne.

Pour Eric, le physique n'a pas suivi, malgré un début de course tonitruant, il a du faire un arrêt rapide pour s'étirer suite a l'apparition de crampes ce qui a hypothéqué toutes chances de bien figurer.

Nos filles Anne, Chrys et Karine sont partis quelques minutes après le départ des hommes. On notera la bonne forme de Chrys qui passe sous les 1h30 sur sa première participation. Comme quoi les cotes lui font moins peur que les descentes. Bravo à nos Pucistes !

altaltalt

L'organisation de la Trans'roller fut comme son habitude au top! Nous avons retrouvé nos sacs a l'arrivée pour filer sous une bonne douche bien méritée. Cela suivi d'un bon repas offert dans la grande salle de Mouthe.

Au dire de l'organisation, la fréquentation a encore diminué cette année pour passer de 900 a 760 patineurs. Ce qui met une fois de plus la présence de la Trans'roller au calendrier 2012 en interrogation.

Pour nous, ce qui est sur, c'est que nous serons partant en 2012 pour la plus belle course de l'année.

Les principaux résultats de nos Puciste :

  • YumYum (#33 1:26)
  • Eric (#26 1:07)
  • Gael (#92 1:37)
  • Karine (#15 1:34)
  • Dominique (#76 1:58)
  • Sego (#21 1:55)
  • Chrys (#10 1:27)
  • Anne (#13 1:32)
  • Tonyo (#8 58)
  • Pierre (#35 1:10)

altaltalt