Le Challenge du Centre est une compétition qui réussit bien aux PUCistes. Quelques semaines après la remise des prix à Loury pour la saison 2011, rendez-vous est donné à Salbris pour la 1ètape du challenge 2012. Souhait de longue date de Maryse (présidente du Comité du Centre, qui organise les 6h), nous allons rouler sur le circuit international de kart.

 

 

Equipes violettes engagées :

  • Vétérans : Claude, Christophe, Frédéric, Sébastien, Goyan
  •  Féminines : Lidia (qui comme Tof, délaisse pour cette course les plaisirs solitaires à la plus grande joie de leurs équipes ;-), Katia, Brigitte, Anne ; Muriel ayant dû se désister (tous nos souhaits de bon rétablissement)
  • Solos hommes : Thibaut, Louis

 

Match nul entre les adaptes du réveil matinal et les partisans de l’arrivée le samedi.

 

La bruine continue et l’état menaçant du ciel ne nous laissent pas présager de belles conditions météo pour le lendemain. Recherche d’un resto où manger des pâtes. Le seul restaurant italien pas transformé en concessionnaire auto que l’on trouve à Vierzon ne peut pas nous passer de table avant 45 minutes. Nous prenons notre mal en patience dans un bar voisin, avec jus de fruits ou bières alcalines de préparation.

 

Arrivée sur le circuit international de karting de Salbris (attention, il y en a deux !) : le parcours luit d’humidité. Un premier tour de reconnaissance et les premières chutes nous le confirment : ça glisse vraiment beaucoup, notamment dans les deux premiers virages, il faut visser les storms.

Le circuit est très technique avec une dizaine de virages dans les deux sens et assez peu de lignes droites. Toute la complexité est de gérer les trajectoires et les relances sur une piste trempée. La ligne droite des stands est surélevée ce qui permet d'avoir une bonne vue d'ensemble de tout le circuit.

Katia et Christophe assurent le départ. Les tours s’enchaînent, mais nous faisons rapidement le constat que chaque relais fait perdre au moins 20 secondes, la zone étant devant  les stands : crochet, montée, virage étroit en descente. Il est donc préférable de partir pour plusieurs tours. Finalement, seuls les solos ont roulé en groupe, le circuit glissant n’encourageant pas la constitution de pelotons.

 

Au bout de 2h30 de course :

  • Louis a mis un tour d’avance au reste des solos. Reste à se mettre dans la roue et gérer la fin de la course. Thibaut, qui a peu roulé cette saison, semble bien en forme.
  • Les vétérans se sont bien positionnés pour la 1ère place de leur catégorie, mais restent devancés au scratch par des solos et duos… rageant, même si la particularité de la zone de relais l’explique assez aisément
  • Les filles bataillent toujours avec les kiwis pour la 1ère place, toujours pas « kwuites » alors qu’elles ne sont que deux

Le 1er tour de circuit de Christophe

Alors que la piste commence à sécher et que l’on se demande s’il ne faudrait pas rechanger de roues, triple bouleversement dans la course :

  • Louis allongé par terre sur le côté de la piste. Les secours le prennent en charge : couverture de survie, un peu de chaud dans le camion. Sans doute un effort très important sur les premières heures, et un peu trop d’orgueil une fois qu’il avait rejoint les solos, avec un patinage toujours incisif au lieu de répondre seulement aux attaques de ses concurrents (en particulier Thibaut, Hornet et le Solo de Mérignac).
  • On voit revenir Fred le menton en sang : chute au niveau du 1er virage, il a néanmoins pris son relais. Pas de la rigolade, même si l’entaille est assez petite : les secours l’emmènent à l’hôpital de Vierzon pour 3 points de suture. Les v-power devront terminer la course à 4.
  • On réalise que les principales adversaires des PUC’Elles se font tracter sur les lignes droites, ce qui est répréhensible. Sifflet du corps arbitral, elles se prennent un tour de pénalité. Pour creuser l’écart et rendre notre victoire incontestable, adaptation de la stratégie de course : pendant 30 tours, seules Katia et Lidia prennent des relais, par séries de 3 à 6 tours : Lili s'est bien fait plaisir, elle montait en puissance à chaque tour. Katia envoyait vraiment beaucoup lors de ses relais, en lançant des attaques assassines… comme elle le fera le WE prochain aux France Marathon ;)

Les résultats :

  • PUC v-power 1ers au scratch, et de leur catégorie bien entendu
  • PUC’Elles 1ères féminines
  • Thibaut : 2ème solo homme avec une roue d’avance au finish, mais 1 millième de seconde à la puce et 4ème au scratch

Le bilan de la journée : Il a plu, il a fait froid, la piste mouillée, de beaux podiums dans chaque catégorie engagée et une super ambiance. Et s’il n’y avait pas de pâtisseries pour nous réconforter à la fin de la course, les encouragements de Romy avec la ptite Adèle sur le dos étaient un bien meilleur stimulant !

Voir les autres courses du week-end