Championnat de France Marathon 2012 à Valence d'Agen

Pâques avant l’heure pour le PUC

Après l’organisation des derniers championnats de France Piste en 2011, l’ALVA a été retenue cette année pour se charger des championnats de France Marathon. Pas moins de 6 patineurs prennent donc la route de Valence d’Agen ce week-end, Alexandra, Katia, Marine, Alexandre, Antoine, et Matthieu. Notre petit groupe était accompagnée de Chrystelle et Philippe dans le rôle de supporter, reporter et photographe de choc.

Championnat de France 2012 Valence d'Agen national femmesChampionnat de France 2012 Valence d'Agen national hommes

 

Les hostilités commencent le samedi après midi, avec le Contre La Montre. Katia & Marine ne perdent pas le Sud : elles se réservent pour le marathon le lendemain. Pour la concurrence, bah… ce sont toutes les patineuses.

Antoine, malgré avoir réduit son écart qui le sépare de la première place comparé à l’année passée, ne montera pas jusqu’au podium : il doit troquer son titre de vice-champion de France contre une médaille en chocolat. Devant lui, Erwann Le Corre conserve son titre, devant Robin Duez (ALVA) et Cyril Carcano (Dijon). Si Alexandre et Matthieu n’ont pas créé la surprise dans cette épreuve, ils ont eu le courage de s’aligner. Le marathon des vétérans part en fin d’après midi ou Alexandra prend le départ, mais elle devra arrêter à mi-course, gênée par des crampes après 40 minutes.

Dimanche matin, 9h30, on ouvre le circuit pour le tour de reconnaissance… que Katia & Marine ont déjà repéré toutes deux quinze jours auparavant au retour de Font Romeu. Laissons-les s’exprimer sur le circuit : Certes un peu gratonneux (surtout pour le clm), certes avec des dos d'âne sur la ligne droite d'arrivée, certes avec des virages à droite...mais le circuit est sympa, assez long pour ne pas s'ennuyer, des côtes, des descentes...que du bonheur!

Est-ce le secret de la réussite ? Nos deux violettes réalisent une très belle performance, prenant les 4ème et 5ème places. Si ce n’est pas tout à fait un podium, c’est la très grande classe ! La course était effectivement compliquée, avec un marathon totalement groupé, avec un peloton unique d’une quinzaine de nationales, une tête de course verrouillée, et pas d’échappée possible. Vous voulez les résultats au millième près ? C'est ici !

 

L’après-midi, c'est au tour des hommes  de parcourir la distance. On espère mieux que le chocolat pour nos patineurs : Alexandre, Matthieu et Antoine arrivent tous trois à tenir dans le peloton de tête. Le rythme est soutenu et fera craquer Alexandre lors d'une monté appuyé. Bien que restant verouillé par les patineurs des club de l'Alva ou Grenade qui protégeaient leurs sprinteurs, certains, dont Antoine, tentent leur chance de s'échapper. Mais, en vain, aucun ticket de sortie ne sera délivré.

Matthieu qui, bien que faisant l'accordéon sur le dernier tour, arrivera tout de même à le garder jusqu'au 3/4. Alors que celui-ci cherchait à remonter des places et s’insérer, ce que son physique lui permet de faire, une platine le fauche. Il chute à seulement quelques centaines de mètres de la ligne. Il devra terminer 1 minute après son peloton, en 28ème position. Antoine, tentera le tout pour le tout au passage de la flamme rouge du dernier kilomètre, en lancant toutes ses forces dans la bataille. Il passera le dernier virage en tête avec près de 20 mètres d'avance sur le reste du peloton, mais il calera à 300 mètres de la ligne. Trop gourmand en ayant eu les yeux plus gros que le ventre sur ses capacités de sprinteur, il arrivera en milieu de peloton. Mais sans le regret de n'avoir pas essayé. Voir ici les résultats.

Plus de mots ? Retrouvez ici les récits de Marine, Alexandre et Matthieu
Plus d'images ? Retrouvez les photos de Philippe

Ce dimanche a haussé haut les couleurs de notre nouvelle combinaison ! D’ici les 3 Pistes qui verront d’autres violettes redescendre dans la région, tous aux entrainements !