Championnat de France MARATHON – la Faute sur Mer – 2016

 

Dernière épreuve fédérale de cette saison 2015-2016, le marathon a clôt une saison riche en efforts et en émotions. Caroline JEAN remporte le titre chez les v1 et Lidia RAINOLDI monte sur la troisième marche du podium.

 

Proposée en quasi front de mer, cette cuvée 2016 était propice aux gros diamètres et a des arrivées massives, les échappées furent rares et souvent reprises. Seules les catégories élites réussirent à faire le trou et sortir avec la victoire à la clef.  Le circuit, un grand rectangle, proposait deux longues lignes droites très roulantes, deux autres plus petites et quatre virages. Pour des raisons d’organisations, les courses furent jouées tout au long du dimanche du matin à l’après midi.

Ce sont les vétérans qui s’élancèrent, tôt à 08h15 pour ouvrir les épreuves. Le sol était sec mais les températures bien fraîches. Les v1 et v2 hommes étaient séparés de 30 secondes au départ. Les v1 n’ayant pas trop roulé au départ, la jonction fut rapidement faite avec les V2, puis les attaques se sont produites pour écrémés le peloton. L’arrivée se fait par deux fois sur à une erreur du compte tour, certains furent bien lésés. Tant que la cloche ne sonne pas, il ne sert à rien de partir …

Vainqueur V1 Nicolas LAVAL 01h14 – Goyan 17ème 01h19

Vainqueur V2 Thierry PROTT 01h15 – Christian COURTOIS 12ème 01h28

 

A 10h, ce sont les femmes qui s’élancèrent, cinq courses en une : Cadettes – Juniors – Séniors – v1 -v2. Le soleil et la chaleur permirent aux concurrentes de s’élancer plus sereinement. Ici pas de place aux doutes, les attaques furent nombreuses et les laisser pour compte à la peine. Il fallait être bien échauffée pour prétendre à rester au contact des premières.

Caroline grâce à son expérience et sa ténacité, construisit sa victoire en accrochant la tête de course pendant une bonne demi heure – le trou étant fait, il fallait juste « gérer » son avance. Rapidement rejointe par son amie Angélique POINTARD, les deux patineuses franciliennes réussirent à conforter leur avance grâce au retour dans leur roues de Maëllan LE ROUX et de Chloé GEOFFROY (Sénior et Cadette, respectivement 3ème et 1ère de leur catégorie !) Enième titre pour notre Caroline qui prouve que le haut niveau n’est pas réservé qu’aux jeunes.
Lidia quant à elle, malgré un bon départ, doit se contenter de la troisième place, une erreur de trajectoire la décrocha de son groupe et ainsi en était fait de ses prétentions au titre. Malgré cela, elle s’est retrouvée à chasser la tête avec une patineuse, puis un groupe qui ne collaborait pas, les jeux étaient fait car devant, l’avance grandissait rapidement, elle attendit donc la fin de course pour gagner cette troisième place, qui la conforte sur la CFMR en vice-championne de France.

 

Vainqueur Sénior Femmes Juliette POUYDEBAT 01h13

Vainqueur V1 Caroline JEAN 01h19-

Vainqueur V2 Claudie DUVAL 01h32  – Lidia RAINOLDI 3ème 01h37

 

Place au semi-marathon. Cette épreuve permet une approche plus simple pour celles et ceux qui ne souhaitent pas trop souffrir, néanmoins, les participants sont de sacrés patineurs et ne veulent qu’une chose : la gagne. Anne Sophie, pour sa première participation, avait à cœur de rouler bien mieux qu’à Lyon où elle découvrait l’épreuve (souvent seule ce fut compliquée pour elle), avec plus de groupes à son niveau, elle put non sans peine, accroché un peloton de son niveau qui lui permis de tenir toute la course à un rythme plus que raisonnable. Elle finit en 39’ au sein d’un groupe fournit. Elle se place ainsi 1ère senior femme et se paye même le luxe d’une petite balade en front de mer. Bravo à elle.

 

Vainqueur du semi-marathon Nicolas FOURNIER en 35’ – Anne Sophie ASSELIN 39’

 

14h30. Après les premiers podiums, place à LA COURSE de la journée, le spectacle à venir promet d’être passionnant ! Chez les hommes, Cadet – Junior – Sénior, tous les paris sont ouverts. Le circuit est très roulant et le temps au beau fixe. Malgré les palmarès des uns et des autres, tout est possible. Déjà sur les courses du matin, nous avions noté que le virage numéro 4 était dangereux, il y eut malheureusement de lourdes chutes, espérons que ces patineurs se remettent rapidement.

 Cette course est magique, les cadets roulent avec les séniors et tout vas tellement vite, pas le temps ni de manger ni de boire que les motos ouvreuses arrivent rapidement. Il faut avoir le cœur bien accroché quand le peloton arrive et sors du virage à toute vitesse, certains ratent leur trajectoire direction le trottoir. Une majeure partie des patineurs étaient munis de roue en 125mm ce qui leur permirent d’accentuer leur vitesse dans les longues lignes droites.

 

Louis BANKOWSKI (appelé le dormeur) était seul engagé pour le club sur la distance dans la course phare. Après des années à travailler, à progresser, à gagner, à se battre pour devenir meilleur, il s’engage enfin, armé, sur la course à faire, ce championnat sera pour lui une nouvelle étape dans sa carrière sportive. Le départ est lancé sur les chapeaux de roues, le peloton au bout d’un tour est déjà bien étiré et les premières mines de fatigue apparaissent.

Les favoris sont là mais qui gagnera ? Compte tenu des virages serrés et des longues lignes droites, tout le monde veut être devant et éviter les chutes, d’où des relances violentes et des lignes droites avalées en un rien de temps. Il aura fallu de la patience et de l’expériences aux vainqueurs pour, doucement construire leurs victoires. Ainsi l’épreuve est remportée chez les hommes par Guillaume de MALLEVOUE, en échappé, malgré un tout droit en début de course qui lui imposa une remontée rapide. Louis quant à lui tenu près d’une demi-heure devant dans le premier groupe, mais un peu trop bas pour ne pas subir les multiples attaques et relances. Par la suite, il fut rejoint et du composer avec des patineurs épuisés qui souvent ne pouvaient relancer pour conforter leur place. Le titre ne sera pas pour aujourd’hui, mais c’est une bien belle 19ème place au scratch qui vient conforter son top 10 à la coupe de France puisqu’il gagne une place et finit 8ème à la CFMR.

 

Vainqueur SENIOR homme Guillaume de MALLEVOUE 01h05 – Louis 01h07

 

 

Après les derniers podiums nous reprenons la route, fier du travail accompli et des images pleins la tête.  Bravo aux participant(e)s du PUCROLLER et à l’année prochaine.

 

 

 


 [a1]

Posté le: 04 Oct 2016 10:21 par lilibrindacier #48546
Portrait de lilibrindacier
Très bel article ! Ca palpite ! ;-)
Posté le: 04 Oct 2016 14:38 par Pat #48548
Portrait de Pat
T'écris super bien.
Merci pour ce récit