Tout ce qui concerne la vitesse, mais aussi l’entraînement et le matériel de randonnée (souvent communs avec la vitesse) : Nos groupes débutants, initiation, compétition, randonnée.

Chrystelle et BrigittePour cette première édition, la Roll’Athlon a attiré plus de 200 patineurs, dont une dizaine de violettes sur les routes alpines en ce premier week-end de juin.

Cette petite sœur annoncée de la One-Eleven présente un beau parcours de 103 km, à cheval sur les 3 départements de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie, avec 450 mètres de dénivelé positif.

Deux modes d’inscription pour cette course, avec ou sans puce, suivant les objectifs de chacun : plaisir… ou plaisir et résultats ! Nos fiers représentants : Alexandra, Brigitte, Chrystelle, Katia, Marine, Claude, Christophe, Gilles, Simon, Vincent.

3 PUCistes la tête dans les étoiles.

 

Pratiquer le roller de vitesse en gymnase peut paraître assez banal pour la plupart d'entre nous. Participer aux championnats de France indoor l'est beaucoup moins. L'édition 2010 organisée les 6 et 7 février à Bouguenais (près de Nantes), la 3e du genre, s'est avérée particulièrement spectaculaire et, de l'avis de tous, bien organisée. 3 parisiens auront pu s'en rendre compte par eux-même.

Antoine_indoor

Antoine (Lesavre), Michaël (Peirera) et Pierre (Fruchard) ont décidé d'aller se frotter aux meilleurs spécialistes de l'indoor sur le superbe parquet de Bouguenais, en catégorie national. Un revêtement parfait pour la pratique du roller mais qui nécessite un matériel adapté. Ceux qui auront choisi de rouler en matter XG, ou mieux avec les nouvelles roues "prototypes" auront fait un bon choix. Cela dit, d'après nos 3 PUCistes, le parquet de notre gymnase Rodin et tellement glissant, qu'y rouler régulièrement permet d'attaquer tout type de revêtement sans appréhension. Autre impératif pour rester au contact des meilleurs, maîtriser parfaitement les croisés, les relances et le sprint, sous peine de se faire rapidement éliminé. L'indoor est une discipline particulièrement exigeante physiquement, mais surtout techniquement.

Que faire un jeudi férié quand on est un accro du roller de vitesse et qu'il fait beau en région parisienne?

Et bien le SDUS Saint-Denis a une réponse parfaitement adapté à la situation et organise, ce qui est devenu maintenant un classique du roller de vitesse francilien, un semi marathon autour du stade de France.

alt

1ere étape de la FIC 2009...sous le soleil.

La course élite:

Petite déception pour cette première étape. Malgré un temps printanier (pour ne pas dire quasi estival) dans la catégorie élite ils ne sont pas bien nombreux à avoir fait le déplacement. Néanmoins, le plateau est de qualité. Chez les hommes le team Powerslide est représenté par Elio Cuncu, Ewen Fernandez et la star du roller français et mondial, Yann Guyader. Seul le team RPM Poli avec Julien Sourisseau, Fabien Hascoët et Kevin Gauclin; et Levallois avec Matthieu Barrault  et  Vincent Esnault semblent en mesure de rivaliser. Chez les femmes, outre Nathalie Barbotin et Laëtitia Le Bihan, la proximité des "3 pistes" aura permis de voir 2 membres du team Bont sur le circuit nîmois, l'argentine Tamara Llorens et la très attendue et talentueuse néozélandaise Nicole Begg.

Chez les hommes, très vite 3 favoris se détachent inexorablement du peloton. Avant même la mi course, il semble acquis que la victoire se jouera entre Yann Guyader, Ewen Fernandez et Julien sourisseau. Le membre du team Poli se trouvera tout de même bien seul face aux 2 coéquipiers  de Powerslide et sera "victime"  des attaques successives de Fernandez, puis Guyader. Un beau travail d'équipe...La victoire finale se joue donc au sprint entre ces 2 hommes. Yann Guyader, favori de la course, assure sa victoire en prenant 4 à 5 mètres de distance dans la ligne droite d'arrivée. 

alt

 

 

 

Après Breuillet (à 2 reprises) et Saint-Jean de la Ruelle, c'était au tour de Chartres d'organiser ce samedi 7 février une 4e et ultime rencontre amicale indoor. Cette soirée roller s'adressait aux cadets, juniors, séniors et vétérans masculins et féminins des régions Ile de France et Centre. Par rapport aux rencontres précédentes le nombre de patineurs semblait en légère baisse. Et bien les absents ont une nouvelle fois eu tort. La colonie de Breuillet mettait une ambiance de folie dès qu'un de ses patineurs était sur la piste, les patineurs de Chartres, eux aussi en nombre (domicile oblige), bien que comptant quelques pompiers dans l'effectif, mettaient eux aussi le feu. Du côté du PUC, nous n'étions pas en reste, bien que seuls 6 patineurs ont fait le déplacement : Heiner, Stéphane, coach Walter, Cédric (un descendeur que vous croisez régulièrement à Rodin) et nos 2 stars actuelles, Yannick Meilladec et bien sûr Louis Bankowsky !